MOURAD EL BAEZ " La Centrale "
  Nouveauté
 
Nouveauté ! ............................................................. Il y a quelques jours, Mourad El Baez a sorti un nouvel album, sous le label du Syndicat national des artistes algériens. Intitulé Yarabi Sahali Zora, cet opus qui a été produit sur le fond de solidarité du syndicat est une contribution de l’artiste à cette organisation syndicale. Signant paroles et musiques, Mourad El Baez présente à ses nombreux fans un album riche de par sa musicalité et sa thématique. A travers ses poésies savamment habillées de sonorités, situées à mi chemin entre le chaâbi et l’andalou, Mourad El Baez entraîne l’auditeur tantôt sur les sentiers de la passion amoureuse, tantôt au cœur d’un fléau social ou encore dans les arcanes des histoires prophétiques, comme ici, avec l’histoire du Prophète Moussa (Paix sur lui). De Dakhlou binatna lahssoude à Aâlache ardjaâte berani en passant par Echems madwata aâliya, Yarabi sahali Zora,Kassette Moussa, «Hahiya djat et Hale sakatni erraha aâyaka, Mourad El Baez nous a concocté un album fait de mélodies très plaisantes, à consommer sans modération. Un parcours des plus honorables Evoluant dans un milieu de mélomanes (ndlr, son père et son oncle étaient musiciens), Mourad El Baez fait ses débuts musicaux avec le maître Hassen Benchoubane, ami de son père. Devant les capacités remarquables du jeune garçon à assimiler, il l’inscrit au Conservatoire municipal d’Alger. Là, Mourad parfera ses connaissances auprès des grands Abdelkrim Dali et Haroun Rachid. Parallèlement, il apprendra le solfège auprès de deux professeurs de renom, MM. Planquet et Charmentier. Il s’ouvre ainsi à la pratique de la musique et au maniement des instruments musicaux. Après douze longues années entièrement consacrées à l’apprentissage didactique et théorique, il obtient enfin une attestation de niveau supérieur en solfège et en musique andalouse, en 1978 (1er Prix). Avec un tel bagage, il pouvait se lancer dans une carrière artistique sans craindre de se faire ridiculiser par tous les grands noms qui occupaient alors la scène musicale. Dès 1984, il fait parler de lui, en décrochant le prix d’honneur au Festival de musique traditionnelle, organisé par le ministère de la Culture et de l’Information ainsi que l’Agrégat d’Espagne (Analyse de l’harmonie classique). Par la suite, il dispense des cours durant cinq ans au sein de l’association El Fekhardjia puis l’Association nationale de loisirs et culture. Il devient d’ailleurs président de cette dernière puis président de l’association artistique et culturelle «El Wiam» et Enfin Président de la Fédération Nationale des Arts Lyriques, remplacent ainsi le Maitre du bédoui Ahmed WAHBI Un riche répertoire Très à l’aise à la fois dans le chaâbi et le hawzi, El Baez ne cesse d’être interpellé par ces deux styles musicaux. Cependant, avec son esprit créatif, il sait s’ouvrir aussi à la musique maghrébine dans sa plus grande diversité. Fan de grands maîtres comme El Anka, M’Rizek ou Guerrouabi, il a su tirer de leur expérience et de leur parcours des leçons et des enseignements pour sa propre carrière musicale. Il a à son actif trois K7 et cinq CD, qui ont tous rencontré le succès auprès du public mais avec son talent, il a encore beaucoup à donner à ses admirateurs.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mourad_el_Baez_sur_Wikipédia http://fr.allafrica.com/stories/201101040633.html http://www.radioalgerie.dz/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=4387:le-statut-des-artistes-debattu-par-le-syndicat-des-artistes-algeriens&catid=85:actualite-culturelle&Itemid=201 http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/01/04/article.php?sid=110869&cid=2 http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/7337 http://www.horizons-dz.com/actualite/17443.html http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/01/04/print-2-110869.php http://www.algeronline.com/arts-et-culture/syndicat-national-des-artistes-le-sesame-de-la-carte-professionnelle http://www.elmoudjahid.com/fr/archive/tag/17564 http://www.lnr-dz.com/actualite/lire.php?ida=98399&idc=9&date_insert=20110104 http://www.africtice.com/index.php?option=com_content&view=article&id=45533:alg%C3%A9rie:-le-syndicat-des-artistes-monte-au-cr%C3%A9neau&catid=12:arts-a-culture&Itemid=15
 
  Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (6 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=